les zanimaux

discussion sur les animaux
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'octodon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: l'octodon   Dim 19 Nov - 14:34



Classifications

Nom commun : octodon, dègue du Chili
Nom latin : Octodon degu
Classe : Mammifères
Ordre : Rongeurs
Famille : Octodontidés

Morphologie

Poids adulte: 190 à 300g en moyenne
Espérance de vie: 6 ans, exceptionnellement 10
Période d’activité: diurne

Alimentation

Alimentation: herbivore strict, son alimentation est proche de celle du chinchilla ; les aliments spécifiques sous forme de granulés sont bien adaptés, sinon on peut utiliser des granulés lapin et chinchilla (1/3 - 2/3, pas de mélange de graines) ; à causes de sa tendance à l’obésité et au diabète, il faut limiter les apports en graines grasses et fruits ; le foin à volonté est indispensable

Reproduction

Maturité sexuelle: M 3-15 mois, F 2-6 mois
Âge de mise à la reproduction: 6 mois
Période de reproduction: toute l’année en captivité
Durée gestation: 87 à 93 jours
Nombre de jeunes: 6 en moyenne
Nombre de portées par an: 2, parfois 3 mais à éviter
Age de sevrage: 5 semaines
Les petits: espèce nidifuge, les petits sont des miniatures des parents dont les yeux s’ouvrent rapidement et très débrouillards

Maladie

Le diabète

Le diabète est malheureusement très courant chez les octodons. Il est dû à un dysfonctionnement du pancréas, qui ne synthétise pas une hormone, l'insuline. L'insuline sert à capturer le sucre dans le sang, pour l'utiliser sous forme d'énergie. Quand l'insuline manque, le sucre s'accumule, et sa concentration trop forte entraîne des conséquences graves.
Il est donc absolument nécessaire de limiter l'apport de sucre dans l’alimentation, car le diabète peut être très grave et même entraîner la mort, de plus ça ne se soigne pas.

Les complications dues au diabète:

* Problèmes de vue: Souvent un animal diabétique perdra une partie ou même toute sa vision. Cela se traduit par des yeux qui apparaissent blancs à l'intérieur. Malheureusement à ce stade-là on ne peut plus faire grand-chose, mais un animal aveugle, ou presque, peut cependant parfois continuer de vivre normalement.
C'est le cas de ma petite Chaussette, qui ne voit plus grande chose, mais reste très active et vit très bien. J'ai complètement banni le sucre de son alimentation, afin qu'elle ne développe pas d'autres troubles.

* Problèmes au cerveau: Le diabète bouche les artères (comme le cholestérol, sauf que là c'est du sucre et non de la graisse). Les cas les plus graves de diabète peuvent donc se traduire par des attaques cérébrales : une partie du cerveau de l'animal n'est plus alimenté en sang, c'est la mort assurée.
J'ai eu un octodon qui a eu ça, il a fait un "syndrome vestibulaire", c'est-à-dire que toute une moitié de son cerveau n'était plus irrigué, il est mort quelques heures après malgré toute la bonne volonté de mon vétérinaire spécialisé en NAC. Les symptômes étaient : il n'arrivait plus à marcher, sauter, il tournait en rond, tout un côté de son corps était paralysé, comme "ratatiné".

* Problèmes aux membres: Si les artères alimentant les membres (pattes, queue même si ça n'est pas un membre) se bouchent, le membre n'est plus irrigué, il peut se paralyser. De plus, chez les diabétiques, la coagulation est très difficile, c'est à dire que les plaies cicatrisent mal et peuvent saigner longtemps. La moindre petite égratignure peut s'infecter, voire même se gangrener... Vous devez être particulièrement vigilants à la moindre petite plaie et surveiller la cicatrisation.

Que faire pour éviter le diabète?

La seule solution est de donner le minimum de sucre. C'est-à-dire:

- bannir les mélanges contenant trop de fruits secs (raisins secs notamment, mais maintenant les fabricants ont fait des progrès et n'en mettent plus, en général, dans les mélanges pour octodons. Ca n'était pas le cas il y a encore quelques années, et malheureusement mes problèmes que j'ai cités plus haut viennent de là).
Il en est de même pour les bâtonnets de graines à accrocher: ce n'est pas du tout adapté aux octodons, donc : Jamais! Car ils contiennent toujours énormément de sucre.

- ne donner d'aliments sucrés que très rarement et en toute petite quantité, même si les octodons adorent ça. La pomme notamment est "la" friandise préférée des octodons, mais ne leur donner au maximum qu'un tout petit bout (équivalent d'un cube de 1 cm de côté environ), et vraiment rarement. Moi je ne leur en donne qu'une fois par mois à peu près. Pareil pour les raisins secs, même si le meilleur moyen de se faire un ami d'un octodon c'est de lui en donner un... Cela doit rester la récompense suprême !

- Si vous remarquez que l'un de vos octodons développe un trouble dû au diabète (notamment surveillez ses pupilles si elles deviennent blanches), il est nécessaire de stopper totalement les friandises sucrées, même si vous avez l'impression de rendre votre animal malheureux... Dites-vous que c'est pour son bien.

- Pour remplacer les friandises sucrées, vous pouvez leur donner par exemple des pois écrasés. On en trouve dans presque tous les mélanges: ça ressemble un peu à un corn-flakes lisse et vert. Les octodons en raffolent, et cela leur fait presque autant plaisir qu'une friandise sucrée qui serait mauvaise pour eux.

Les cancers et les tumeurs

Symptômes

On appelle cancer la présence d'une tumeur chez un rongeur. Les tumeurs sont des excroissances que l'on peut voir à l'oeil nu ou sentir sous la peau. Elles peuvent être bénignes ou malignes, c'est à dire qu'elles peuvent être sans conséquences sur la santé de l'animal, ou au contraire graves. Elles prennent souvent de l'ampleur. En ce qui concerne les tumeurs internes, elles sont rarement décelables ou seulement à un stade très avancé. La plupart du temps, l'animal n'éprouve pas de douleur.

Causes possibles

Les tumeurs sont généralement liées à l'âge ou à l'hérédité.

Traitement

Le vétérinaire peut opérer la tumeur mais le résultat sera probablement un échec puisque l'anesthésie est très risquée chez les petits rongeurs. Si malgré tout l'opération réussit, il y a encore des risques post-opératoires, par exemple l'infection de la suture. Malheureusement, les récidives sont fréquentes.

Le mieux à faire dans ces cas là est d'assurer à son ami une belle vie jusqu'à la fin...

Les maladies digestives

La plus connue comme la plus courante des maladies digestives est bien entendu la diarrhée qui peut être de diverses origines (alimentaire, virale, parasitaire, bactérienne).

Les diarrhées sont à prendre avec le plus grand sérieux car pouvant causer des graves maladies à votre rongeur (salmonellose par exemple) et même sa mort.
Un minimum de stress, de bonnes conditions d'hygiène, une bonne alimentation, etc., aideront votre animal à éviter ce trouble digestif.

Autre trouble digestif, la constipation, fréquent surtout pour les femelles gestantes et les animaux âgés.
Des légumes et des jus de fruits sont conseillés, mais bien sûr sans excès.

Les maladies respiratoires

Les difficultés à respirer, les toux, ne sont pas à prendre à la légère.
Un environnement stable, mais aussi un minimum de stress, éviteront à votre animal d'avoir des problèmes respiratoires.

Attention donc aux conditions d'hygiène ! Un courant d'air, trop de poussière peuvent affecter les voies respiratoires de votre petit animal (rhinite).

Les symptômes : croûtes sur le museau, nez et yeux qui coulent.

Soins : Nettoyez avec du sérum physiologique chaque jour. En cas d'aggravation, consulter un vétérinaire.

Suite à un stress, si l'octodon n'est pas encore habitué à vous par exemple, ou si vous le dérangez trop fréquemment (en le prenant sans cesse dans vos mains, etc.), celui-ci peut développer une pneumonie d'origine bactérienne ou virale (le stress diminuant les immunités).
Il a alors des difficultés à respirer, et des petits bruits se font entendre chaque fois qu'il respire.
Il peut par ailleurs cesser de manger, tousser et éternuer.
Cette maladie est à prendre très au sérieux car elle peut conduire à la mort de l'animal.
La consultation d'un vétérinaire s'avère donc indispensable.

Maladies de la peau

La perte de poils chez l'octodon peut être signe de divers problèmes comme les parasites, les infections, le stress, pouvant conduire à de graves maladies.

Causes Conséquences

L'ennui L'octodon ronge frénétiquement les barreaux de sa cage et perd ses poils au niveau du museau.
On observe ce comportement chez les animaux seuls ou vivants dans un espace trop réduit.

Carences alimentaires Une chute de poils pouvant être permanente.
L'octodon a besoin d'une nourriture saine et équilibrée, accompagnée de vitamines 2 à 3 fois par semaine.

Les parasites (gale, teigne) Une perte de poils mais aussi des infections (croûtes), ou des démangeaisons ou des boutons rouges ou des pellicules.
Certains parasites (comme la teigne) sont transmissibles à l'homme.
Une consultation chez un vétérinaire s'avère nécessaire.
Il existe des lingettes anti-parasitaires pour éviter que votre animal ne soit atteint de ses parasites.

La dermite nasale est une infection qui se situe au niveau du nez. Elle peut être due à des bagarres, des allergies, des mauvaises conditions de vie mais aussi au stress.
On observe là aussi une perte de poils et des croûtes.
Il faut soigner en général l'animal par antibiotique et éliminer le facteur de la maladie. Si l'origine se situe dans la surpopulation, il faut alors envisager des séparations, prévoir de meilleures conditions d'hygiène, etc.

N'oublions pas les blessures dues soit à une bagarre, soit à un choc sur la cage, une maladresse du maître.
Il faut les désinfecter chaque jour jusqu'à cicatrisation.

Mon octodon a une dent de cassée

Après avoir fait une chute ou parce qu’il est resté coincé en grignotant les barreaux ou autre chose, vous vous rendez compte que votre octodon a une ou deux dents de cassées.

Pas de panique, ce n’est pas grave, à condition que celles-ci ne soient pas définitivement tombées. Les dents des octodons poussent continuellement, ce qui présente un avantage quand elles se cassent puisqu’elles vont repousser, même si elle s’est cassée au ras de la gencive.

L’octodon étant munie de molaires dans le fond de la bouche, en attendant que sa ou ses dents repoussent, (ce qui prendra quelques jours avant de la voir de nouveau si elles sont cassées au niveau de la gencive), vous devez lui concasser son alimentation habituelle de façon à avoir des petits morceaux qu’il n’aura aucun mal à mettre dans sa bouche sans être obligée de les casser avec ses incisives.

Vous pouvez aussi proposer à votre octodon des fruits et légumes coupés en tout petits morceaux.

Au bout de quelques jours, sa dent aura de nouveau commencée à pousser et il pourra manger normalement.

Dans le cas ou la dent serait cassée au niveau de la gencive, une fois qu’elle aura repoussée, vous devez vous assurer que les autres dents n’ont pas entre temps trop poussé. En effet si celles-ci sont trop longues, ça va poser un problème à votre octodon qui aura du mal à les user correctement et une malocclusion risque de s’installer. Dans ce cas là, vous devez consulter votre vétérinaire qui lui ajustera les dents et tout rentrera dans l’ordre.

Il vérifiera en même temps que ses dents sont toujours bien alignées et qu’elles pourront s’user naturellement. Dans le cas contraire, une coupe régulière des dents sera nécessaire.

Dans le cas ou les dents seraient malheureusement définitivement tombées, vous devez lui faire retirer celles qui restent parce qu’elles continueront à pousser et ne pourront pas s’user. Résultat, il arrivera un moment où votre octodon ne pourra plus s’alimenter.

L’octodon peut très bien vivre sans ses incisives, toutefois, durant toute sa vie, vous devrez lui concasser son alimentation et lui proposer un menu adapté à son handicap.

Nettoyer et désinfecter une plaie peu profonde
Avant de commencer un soin sur votre rongeur, vous devez vous laver les mains à l’eau et au savon. C'est nécessaire pour ne pas transmettre de bactéries qui pourraient infecter la plaie. Il faut aussi se laver les mains après l'opération, pour les raisons inverses !

Attention : les octodons ont une tendance naturelle au diabète, et les diabétiques ont de gros problèmes de cicatrisation, la moindre coupure peut tourner à l'hémorragie. En cas de plaie vous devez être particulièrement vigilants et bien surveiller la cicatrisation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: suite   Dim 19 Nov - 14:36

Devant toute plaie, quelle qu’en soit la nature il est important de respecter la conduite à tenir suivante :
* Nettoyer
* Désinfecter
* Faciliter la cicatrisation

Nettoyer

Vous pouvez utiliser trois produits, que vous pouvez vous procurer en pharmacie.

* Le sérum physiologique : c’est de l’eau stérile avec du chlorure de sodium (Nacl), il permet de laver la plaie et de retirer les saletés.

* Le savon de Marseille : c’est un très bon nettoyant, il faut en prendre peu car il peut mousser et il faudra rincer abondamment.

* La bétadine rouge : c’est un savon antiseptique assez puissant, dont il faut prendre peu aussi car il mousse. Il faudra rincer abondamment. De plus ce produit contient de l’iode et il y a un risque d’allergie. Le mieux si vous l’utilisez, c’est de mettre des gants à usage unique (qui se vendent en grande surface rubrique paramédicale).

Attention le savon de Marseille et la bétadine ne peuvent pas être utilisés en même temps, ils s’opposent et vous perdriez l’efficacité des deux produits.

Pour rincer, vous pouvez utiliser soit l’eau courante à température ambiante soit le sérum physiologique. Pensez à sécher votre petit rongeur pour qu’il ne prenne pas froid.

Désinfecter

* La chlorhexidine : c'est un antiseptique pour plaie superficielle et peu étendue. C’est un antiseptique bactéricide à large spectre, c'est à dire qu'il tue beaucoup de types de bactéries différents. Il se présente en flacon uni dose de 5 ml et boite de 10 flacons.

* La bétadine jaune : c’est un antiseptique pour plaie superficielle et peu profonde. Il est plus puissant que la chlorhexidine. Il se présente en petit flacon de 50 ml ou flacon uni dose. Ce produit teinte un peu la plaie, il ne se rince pas. Comme pour la bétadine rouge il contient de l’iode et tache les doigts, pensez à mettre des gants.

* La bactéomycine : c’est une pommade qui traite localement les infections cutanées. Elle se présente en tube de 15 grammes.

Attention : ces trois produits ne peuvent pas être utilisés en même temps. Vous devez en choisir un et garder le même jusqu’à la cicatrisation.

Pour appliquer le produit choisi, il faut mettre du produit sur le coin d’une compresse et appliquer sur la plaie en tamponnant. Il faut tamponner pour appliquer le produit plutôt que de frotter car le frottement est plus douloureux et moins efficace. Il vaut mieux utiliser des compresses plutôt que le coton car celui-ci risque de laisser des petites particules et ainsi faciliter l’infection.

La procédure de soin doit être appliquée deux à trois fois par jour pendant trois à quatre jours. Vous devez vous laver les mains après chaque soin.

Faciliter la cicatrisation

Le mieux est de laisser sécher la plaie à l’air libre. Un pansement empêcherait la plaie de sécher. De plus, un pansement reste un risque pour des rongeurs (pansement trop serré, qui s’accroche partout...).

On peut éviter les risques en retirant de la cage tout ce qui pourrait aggraver la situation, le sable de chinchilla par exemple, les petits grains pourraient se coller à la plaie et faciliter l’infection.

Et si ça ne guérit pas?

Vous devez devant tout signe qui montrerait une infection aller chez le vétérinaire : lui seul peut vous prescrire des antibiotiques, nécessaires en cas d'infection.

Précautions à propos des produits de soins

En aucun cas vous ne devez utiliser ces produits à outrance. Ce sont des médicaments qui peuvent être toxiques pour vos rongeurs. Souvent une petite plaie se soigne très bien simplement en lavant et séchant correctement et régulièrement. Ce n’est pas tellement différent d’une petite plaie humaine. Il suffit juste d’un peu de bon sens.

Petits soins pour petites blessures
Voici sous forme de tableau quelques gestes qui vous aideront à soigner votre animal de blessures légères ou lui administrer un médicament prescrit par votre vétérinaire.

Désinfecter une plaie Nettoyez convenablement les pourtours de la plaie, de l'intérieur vers l'extérieur.
Coupez si nécessaire, et avec grande précaution, les poils pour dégager la plaie (à l'aide de ciseaux).
Imbibez une compresse avec de la bétadine (ou bactéomycine), puis désinfectez.
A renouveler chaque jour.

Donner un médicament Pour les solutions buvables, utilisez de préférence une seringue (sans l'aiguille).
Tenez l'animal de manière à ce qu'il ne bouge plus.
Insérer le bout de la seringue par le côté de la mâchoire, de manière à ce que celle-ci s'ouvre et qu'il ne puisse pas recracher.
Donner par petit peu. N'injectez surtout pas le produit en une seule fois, son estomac est fragile.
Vous pouvez mélanger la solution avec du sucre (en sirop), si la solution est trop amère.

Couper les dents

La coupe de dents s'avère nécessaire uniquement en cas de malocclusion, ce qui est assez rare chez l'octodon.
Il vaut mieux être deux pour faire cette opération, une personne qui tient l'octodon et l'autre qui coupe les dents.
Ouvrez doucement la bouche, sans forcer. Dégagez la langue.
A l'aide de votre coupe dent, coupez la partie nécessaire. Attention au palais. Attention aux gestes brusques.
Limez ensuite pour égaliser la coupe.

Soigner une plaie
Définition technique

Une plaie est une rupture de la cohérence anatomique et fonctionnelle du tissu vivant.

Définition "grand public"

Une plaie est une déchirure de la peau de l'animal, qui saigne le plus souvent.

Attention : les octodons ont une tendance naturelle au diabète, et les diabétiques ont de gros problèmes de cicatrisation, la moindre coupure peut tourner à l'hémorragie. En cas de plaie vous devez être particulièrement vigilants et bien surveiller la cicatrisation.

Distinction des différentes plaies selon leur gravité

* Plaie superficielle : Simple éraflure, érosion de la peau de taille réduite, sans souillure, saignant très peu.

* Plaie peu profonde : Coupure franche peu profonde avec un saignement se stoppant rapidement après légère compression.

* Plaie profonde : Déchirure importante des tissus avec plus ou moins de perte de substance, et saignement très important ne s’arrêtant pas malgré la compression.

Les infections

Envahissement d’une plaie par des agents étrangers (comme des bactéries) entraînant une inflammation qui est une réaction de défense de l’organisme.
Après une coupure ou une déchirure de la peau, l’infection peut se manifester rapidement, dans les heures qui suivent la lésion par l’apparition d’une rougeur au niveau de la plaie. La plaie est gonflée. On peut voir très rapidement se constituer du pus qui s’échappe de la plaie.

La cicatrisation

Processus qui aboutit à la fermeture définitive de la plaie. La cicatrisation est un phénomène biologique naturel. Elle se fait entre 4 à 10 jours en fonction de la taille et la localisation de la plaie.

La rapidité et la qualité de la cicatrisation d’une plaie dépendent de l’état général de l’organisme atteint, de sa force de résistance, et surtout de la survenue ou l’absence d’une infection.

Le traitement et les soins d’une plaie ne sont pas schématiques car pour une même blessure, le déroulement du processus de cicatrisation pourra se dérouler de façon totalement différente chez des individus différents.

Quelles sont les gestes à effectuer devant une plaie grave ?

Devant toute blessure profonde ou dite grave : plaie étendue, souillée, saignant abondamment ou se trouve près d’un orifice (nez, yeux, oreille, anus), il faut :

* Protéger la blessure avec des compresses sèches et comprimer légèrement pour contenir le saignement.

* Envelopper votre rongeur dans un linge propre (ex : pour les petits rongeurs vous pouvez les mettre dans un gant de toilette doux en laissant dépasser la tête.

* Aller rapidement chez le vétérinaire car lui seul pourra soigner votre rongeur de façon efficace (suture de la plaie et antibiotique).
Comportement et problème
Apprivoiser son octodon
Ca y est, votre nouveau compagnon est arrivé chez vous. Il va maintenant falloir apprivoiser ce petit octodon, pour en faire votre ami. Sachez tout d'abord que l'octodon est et restera toujours un animal sauvage, et que vous ne pourrez jamais en faire un animal totalement domestique.


Dernière édition par le Dim 19 Nov - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: l'octodon   Dim 19 Nov - 14:36

L'apprivoiser vous demandera beaucoup de patience et de douceur.

Mise en confiance de l'animal

A son arrivée chez vous, votre octodon est souvent stressé, il a été séparé de ses anciens compagnons, manipulé par des mains étrangères, secoué lors du voyage, installé dans un environnement totalement nouveau, plein de bruits, d'odeurs inconnues. Par conséquent, il FAUT, dans les premiers temps, le laisser tranquille. Laisser le découvrir sa nouvelle cage pendant au moins une journée, pendant laquelle vous n'essayerez pas de le toucher. Il se rendra compte que son nouvel environnement est exempt de danger, et s'y accoutumera peu à peu. Mettez lui juste à manger et à boire, observez le sans bruit et sans geste brusque; et vous aurez le bonheur de voir votre octodon installer son nid, visiter la cage de fond en comble, faire sa toilette...

Premiers contacts

Au bout de ces premières 24 heures d'acclimatation, le processus d'apprivoisement peut commencer. Il va falloir que l'octodon apprenne à vous reconnaître comme ami. Il doit donc connaître votre odeur. Mettez votre main dans la cage, sans la bouger, pendant dix minutes. Au début, il ne s'approchera pas, puis peu à peu, il viendra voir ce que c'est que ce drôle d'intrus dans sa cage. Laissez le vous renifler, monter sur votre main, il lui faut ce temps d'acclimatation. Peut être qu'il vous mordillera, surtout si c'est un jeune octodon. Dites vous bien que ce n'est pas par méchanceté, c'est encore un réflexe de jeune octodon de "goûter" ce qu'on lui présente.

Mettez de cette façon votre main dans la cage durant dix minutes matin et soir pendant deux trois jours. Vous pouvez aussi mettre dans votre main des graines qu'il aime (tournesol, arachide...) ou de petits morceaux de fruits (attention les fruits doivent être exceptionnels, étant donné que les octodons sont très souvent diabétiques). Il se rendra alors compte que monter dans votre main n'est pas dangereux, et qu'au contraire ça peut lui apporter des satisfactions ! Quand votre octodon monte spontanément dans votre main quand vous le mettez dans la cage, et y reste sans peur, vous pouvez passer à la phase suivante.

Attraper son octodon

Comme précédemment, mettez votre main dans la cage (les deux si vous pouvez, ce sera plus facile). Quand votre octodon y monte, prenez le entre vos deux mains en coupe, sans l'immobiliser (ça l'inquièterait). Soulevez le doucement, caressez le avec douceur pendant une ou deux minutes. Il risque de se montrer inquiet, de gigoter. Pensez à ne pas mettre vos mains trop haut par rapport au sol, au début certains octodons, stressés par ce contact, sautent purement et simplement par terre. Après quelques minutes de câlins, reposez le au fond de sa cage et donnez lui une friandise pour le récompenser et pour qu'il comprenne qu'il a bien agit.

Répéter l'opération aussi souvent que possible. Après quelques jours, votre octodon ne devrait plus du tout s'inquiéter quand vous le prenez.

Attention : dès que votre octodon montre des signes de stress, revenez à l'étape précédente. Armez vous de beaucoup de patience, l'octodon est un animal craintif ! Il faudra du temps pour qu'il vous fasse confiance.

Pourquoi ça ne marche pas ?

Voici quelques facteurs qui pourraient ralentir voir rendre impossible l'apprivoisement.

* les facteurs de stress : les bruits trop forts, les vibrations, les chocs contre la cage, la présence d'animaux (chien, chat...) venant renifler la cage, les changements d'environnement trop fréquents.
* les mauvaises manipulations : la manipulation par trop de mains inconnues, la manipulation violente (attention aux enfants qui ne mesurent pas leur force), les manipulations trop fréquentes tant que l'octodon n'y est pas habitué...
* la manipulation au mauvais moment : il est très déconseillé de prendre un octodon alors qu'il dort ou vient de se réveiller. Vous ne feriez que le surprendre, ce qui augmenterait sa peur. Evitez aussi de le prendre lorsqu'il mange, de le prendre dans son nid (ce serait une intrusion dans son territoire, très mal vu...)

Bonne chance à tous, et n'oubliez pas, il vous faut beaucoup de patience et de douceur !

Communication
L'octodon est un animal qui "communique".

Les différentes postures et divers "sons" qu'il émet sont très impressionnants.

On observe d'ailleurs ses petits cris plus facilement avec un autre congénère.

D'autres cris sont utilisés pour intimider les "étrangers", ils ont une sonorité plus stridente.

Il est formidable de pouvoir observer le sens qu'ont ses diverses postures et ce que veulent signifier tous ces sons.

Il mord, mordille, pourquoi ?
Il faut savoir qu'un octodon bien traité mord très rarement, ne voir jamais.

S'il mord, c'est qu'il a une bonne raison. Il y a plusieurs cas de figure possibles :


Il n'est pas encore apprivoisé, il a peur de vous

Dans ce cas, se référer à la fiche sur l'apprivoisement de l'octodon

Vous lui avez fait mal ou peur

Mordre est le seul moyen de défense de l'octodon, c'est donc tout naturellement qu'il mord si vous lui faites mal ou peur. Soyez doux et patient avec lui, ne le brusquez pas, et surtout ne mettez pas la main dans son nid, cela serait considéré comme une intrusion.

Il mord dans sa cage, mais pas lors des sorties : il défend son territoire

L'octodon est plutôt territorial, il se peut qu'il n'accepte pas une intrusion de votre main dans sa cage. Dans ce cas, il faut ouvrir la porte de la cage, et placer votre main ouverte devant, il viendra seul s'il en a envie, et ne vous mordra pas.

L'odeur de vos doigts ne lui plaît pas, ou vous sentez la nourriture

Bien se laver les mains avant de prendre votre octodon, surtout si vous venez de manipuler de la nourriture (il prendra vos doigts pour de la nourriture), ou si vous venez de toucher un autre animal (il prendra alors vos doigts pour un ennemi).

Il ne mord qu'à travers les barreaux

Dans ce cas deux possibilités. Ou il est très territorial, se reporter alors au paragraphe à ce sujet plus haut, ou alors vous avez la mauvaise habitude de lui donner à manger à travers les barreaux. Il ne faut jamais le faire, car l'octodon pense alors que tout ce qui dépasse à travers les barreaux est de la nourriture. Toujours donner les friandises dans le creux de la main, ou du bout des doigts, mais jamais au travers des barreaux.

Il est jeune, il goûte

Les jeunes octodons mordillent facilement les mains au début. C'est normal, ils goûtent pour savoir si ça se mange. Il ne faut pas le laisser faire, car sinon il en prend l'habitude.
Pour lui faire comprendre qu'il ne doit pas mordiller, il faut lui dire "non" fermement, et éventuellement lui souffler doucement sur le museau, dès qu'il mordille (et au moment où il le fait pas après). Attention, il ne faut surtout pas le taper !

Introduction
L'octodon est d'une nature docile et câline.
Il ne mord pas, à moins d'avoir vraiment été effrayé.
L'octodon use rarement de ses dents pour se défendre.
De caractère plutôt docile, mais parfois craintif, il se laisse tout de même facilement apprivoiser.

Le dègue est un animal diurne, mais un peu plus actif au crépuscule.
IL a la particularité d'émettre des sons et des postures qui font de lui un animal très communicatif.

Le marquage du territoire est très fréquent chez les animaux et existe aussi chez les octodons.
Le mâle marque beaucoup plus son territoire que la femelle.
Pour marquer leur territoire, il utilise la glande située sur son ventre.

Troubles du comportement
Des troubles peuvent survenir si l'octodon vit seul et si vous lui prêtez trop peu d'attention.
Seul, il a un besoin très important d'affection, et la demande d'ailleurs.
Encore une fois, il est à noter que l'octodon se sent bien mieux avec un de ses congénères.

Une mauvaise alimentation ou une surpopulation peuvent aussi être à l'origine de ces troubles.

Ces troubles se présentent de la manière suivante :
L'octodon peut être plus agressif ou apathique, peut mordre frénétiquement les barreaux de sa cage, être effrayé par un rien ou très distant.


Cage

Octodon 50 30 80
Ensuite, pour chaque individu rajouté, il faut multiplier par 1,5 la surface au sol.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'octodon   Aujourd'hui à 9:01

Revenir en haut Aller en bas
 
l'octodon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Probleme avec mon octodon
» Je voudrais savoir si c'es normale que mon octodon saut
» Cherche octodon mâle sur Toulouse
» vendeuse en animalerie (octodon)
» octodon gris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les zanimaux :: LES RONGEURS :: FICHE D'ELEVAGE-
Sauter vers: