les zanimaux

discussion sur les animaux
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 DENDROBATE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 9:46

DENDROBATES

Habitat Naturel
La famille des dendrobatidés compte plusieurs genres, regroupant chacun plusieurs espèces. Les genres concernés sont Dendrobates, Phyllobates, Aromobates, Epipedobates, Colosthethus, Minyobates.
Les Anglo-Saxons regroupent les espèces de ces différents genres sous le nom de poison frogs, ou poison dart frogs. Ce nom populaire vient de la réputation toxique des ces petites grenouilles, que certaines tribus indiennes utiliseraient pour enduire de poison la pointe de leurs flèches (dart).
En pratique, seules 3 espèces de Phyllobates, dont Phyllobates terribilis, sont réellement dangereuses dans la nature. Les autres espèces provoques simplement des réactions d'irritations, surtout si le poison qu'elles sécrètent entre en contacte avec les muqueuses.
Quand aux animaux du commerce, même les phyllobates, ils ne sont normalement pas dangereux. En effet, en captivité, ces grenouilles perdent l'essentiel de leur toxicité. C'est encore plus vrai pour les animaux nés en captivité.
La théorie ancienne et dominante (mais longtemps pas vraiment prouvée) voulait que leur poison soit d'origine exogène, c'est à dire produit hors de leur corps. Il viendrait d'insectes eux-mêmes toxiques, dont ils se nourrissent. Personne ne faisant encore l'élevage de tels insectes pour nourrir ses pensionnaires, ceux-ci perdent donc assez vite leur toxicité.
Début 2004, des travaux ont été publiés indiquant que la réalité est un petit peu plus complexe : les grenouilles ont effectivement besoin de se procurer les alcaloïdes de base pour leur poison dans les insectes qu'elles chassent. Mais elles n'utilisent pas tous les alcaloïdes ainsi collectés tels quels. Une équipe de chercheurs américains, menée par John Cover, de l'Aquarium National de Baltimore (Etats-Unis), a réussi à montrer chez des Dendrobates la présence d'une hydroxylase capable de transformer un alcaloïde donné en un composé cinq fois plus dangereux.
Il peut être prudent de se renseigner sur l'origine (sauvage ou captive) des animaux achetés.
Mieux vaut également se laver les mains rapidement après avoir touché ces grenouilles.
Ces petites grenouilles font 2 à 6 cm (en moyenne 4 cm), et sont très colorées. Ces couleurs, loin d'être un camouflage, sont un signal leur permettant d'être repérées par les prédateurs. Ceux-ci connaissent leur goût affreux, voire leur dangerosité, et les évitent donc.
Les Dendrobatidés vivent dans les forêts pluviales d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. Ils vivent surtout au niveau du sol. Certaines espèces ont un tempérament de grimpeuses, et montent volontiers sur les arbres. Mais à l'exception de quelques espèces, les Dendrobatidés ne sont pas véritablement des arboricoles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 9:47

Les espèces dont il sera question ci-dessous sont les plus fréquemment rencontrées dans le commerce (ce qui est d'ailleurs très relatif). Les autres espèces n'ont d'ailleurs pas forcément des conditions de maintenance très différentes.
• Dendrobates auratus vient d'Amérique centrale et du nord de la colombie. 3-4 cm.
• Dendrobates azureus vient du Surinam, ou des régions brésiliennes frontalières. 4-5 cm.
• Dendrobates leucomelas vient de certaines régions du Brésil, de Colombie, du Guyana, et surtout du Venezuela. 3-4 cm.
• Dendrobates ventrimaculatus vient d'Amazonie péruvienne, équatorienne et régions limitrophes brésiliennes, ainsi que de la Guyane française pour la plupart des variétés en terrarium. 2 cm.
• Phyllobates vittatus vient de la côte Pacifique du Panama et du Costa Rica. 3 cm.
Ces espèces vivent en plaine ou à basse altitude.
Terrarium
Les Dendrobates peuvent parfaitement vivre en groupe dans un terrarium. Mais il est prudent de ne pas mélanger les espèces. Certains le font cependant, avec des résultats parfois satisfaisants. Mais il y a toujours un risque. En effet, la plupart de ces batraciens, même en captivité, restent toujours un peu vénéneux, et ils s'empoisonnent entre eux. La toxicité des Dendrobates est plus faible en terrarium, et les espèces proches ont sans doute des poisons proches, mais restons prudents.
Malgré leur petite taille, les Dendrobates doivent avoir un minimum d'espace. Un terrarium comme le mien (80 cm X 50 cm X 50 cm) peut contenir 4 à 6 animaux.
Les cachettes sont quelques choses d'important. Ces animaux doivent pouvoir se cacher en cas de peur, mais aussi pouvoir s'isoler les un des autres. Les mâles, en particulier, peuvent être assez territoriaux et bagarreurs. Des espaces très plantés, avec de nombreuses cachettes, mais aussi des espaces dégagés, pour faciliter la chasse des proies, sont très souhaitables.
Bien que n'étant pas vraiment arboricoles, on a vu que les Dendrobates habitaient la forêt pluviale, et appréciait de pouvoir grimper sur les plantes. Beaucoup apprécient donc une position élevée. Offrez leurs des souches, des fougères, des plantes grimpantes. Certaines espèces sont plus grimpeuses que d'autres.
Il y a 2 écoles pour le substrat de la partie terrestre :
• Le substrat artificiel. Il s'agit d'un substrat à base de moquette verte en plastique (en général) qu'on trouve dans les animaleries. On la complète avec des plantes en plastique. L'avantage de ce système est de pouvoir être lavé et désinfecté régulièrement. Certains se contentent même d'un sopalain changé régulièrement.
Evitez les "gazons" en plastique. Les brins d'herbes en plastique peuvent blesser les animaux, en particulier s'ils chassent une proie qui s'est coincée dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 9:48


• Le substrat naturel. Il s'agit de remplir la partie terrestre avec de la terre, d'y planter éventuellement des plantes (fougères ou lierre, Scindapsus aureus, Tilandsia Sp,...). On recouvre la terre avec des plaques de mousse ramassées en forêt ou dans son jardin.
Pour éviter que la terre soit détrempée il est conseillé de mettre un drain au fonds de la partie terrestre, en dessous de la terre : 3 cm de graviers, de pouzzolane, ou mieux de boules d'argiles expansées, très légères (en jardinerie), feront l'affaire.
Certains conseils de mettre de la terre de bruyère, plus acide que du terreau, afin de freiner le développement d'éventuels champignons. Je ne le fais pas, et je n'ai jamais eu de problème. Mais c'est une précaution qui ne coûte rien. Attention cependant en cas de plantations. Un sol acide n'accueille pas n'importe quelles plantes.
Je préfère nettement la méthode du substrat naturelle, beaucoup plus esthétique, et qui ne m'a jamais posé de problèmes sanitaires.
Une stérilisation micro-onde du substrat est parfois recommandée. Je ne la pratique pas, et l'apport de plantes "re-contamine" le substrat. Mais cela peut par contre éliminer des bestioles indésirables.
La méthode naturelle a un autre avantage. Les plantes « suent » de l'eau, et participent donc de la maintenance d'un taux d'humidité élevé dans le terrarium. Ces animaux viennent en effet de la forêt pluviale, et nécessitent une humidité élevée, proche de 90%-100%. Pour s'en assurer, il est très souhaitable de prévoir un hygromètre, qui donne l'humidité de l'air.
Rappelons ce que signifie le pourcentage d'humidité : Plus l'air est chaud, plus celui-ci peu contenir de l'eau sous forme de gaz (la vapeur d'eau). Le pourcentage signifie que l'air a absorbé 80%, ou 90%, ou 100% de la vapeur d'eau qu'il peut théoriquement contenir compte tenu de sa température.
Un taux de 100% implique une certaine tendance à la condensation : les vitres sont en générale plus froide, et l'air qui est à leur contacte devient ainsi plus froid. Il peut donc contenir moins d'eau, et relâche une partie de la vapeur d'eau qu'il contient, sous forme de gouttelettes : c'est la condensation.
Il y a deux façons de réduire la condensation, laquelle n'améliore pas l'esthétique du terrarium et son hygiène :
• Réduire l'humidité du terrarium : c'est une grave erreur. Si ça ne tue pas les animaux, cela les rendra plus fragile. Ils auront tendance à se cacher dans la mousse et les plantes (plus humide), et vous ne les verrez guère.
• Mettre un couvercle grillagé (attention à la taille des mailles, une grenouille se faufile dans des interstices de petites tailles. Même sans parler des grenouilles, vous avez tout intérêt à mettre un grillage très fin, type moustiquaire. Cela évitera aux proies de s'enfuir du terrarium). L'inconvénient du grillage est d'assécher le terrarium. On compense en apportant de l'humidité en permanence. Certains ont recours à des pulvérisations manuelles, ce qui doit être effectué plusieurs fois par jour. Il semble plus simple d'organiser une cascade ou une pulvérisation artificielle .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 9:54

A noter que les éleveurs insistent tous sur la nécessité d'une bonne aération pour la bonne santé des animaux.
Techniques pour maintenir un taux d'humidité élevé :
La cascade :
On recouvre la vitre arrière du terrarium avec un décor en résine, en ardoises collées au silicone, etc... On installe un tuyau de PVC (qualité alimentaire) percé de petits trous, pour rejeter de l'eau sur le haut de la cascade. Ces tuyaux se trouvent déjà percés en magasin d'aquariophilie. On peut aussi les acheter dans un magasin de bricolage (rayon sanitaire), et les percer avec une perceuse (forêts de taille minimale : 2 millimètre).
L'eau est amenée par un tuyau depuis un réservoir où se trouve une pompe aquariophile.
Le réservoir peut-être :
• A l'extérieur du terrarium (un seau peut suffire) : l'eau coule sur la vitre du fond (éventuellement recouverte d'ardoise). Elle se répand donc dans le terra, sauf si on a créé un bassin ou elle est recueillie. Le bassin est créé par une simple plaque de verre de 5-10 cm de haut collé à 10 cm de la vitre du fond. L'eau s'accumule dans ce bassin, puis déborde. Un seau est placé sous le terrarium. On fait un trou d'au moins 2 cm (voir plus : il vaut mieux trop que pas assez) dans le coté du terra (partie bassin), pour que l'eau déborde par là. Il faut évidement que le trou soit légèrement plus bas que le bord du bassin. On place un tuyau dans le trou, et on silicone. Le tuyau amène l'eau
dans un seau. Une pompe s'y trouve pour remonter l'eau par un autre tuyau vers la cascade. Pour changer l'eau, il suffit de vider le seau, et de le remplir avec de l'eau neuve.

• Schéma de ce système.



• A l'intérieur du bac. C'est le même principe qu'au dessus, mais sans seau en dessous. La pompe de remontée est placée DANS le bassin. L'inconvénient, c'est que le niveau d'eau varie dans le bassin avec l'évaporation, et que le changement d'eau est plus compliqué. Dans le 1er système décrit, le niveau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 9:57

d'eau ne varie pas dans le bassin avec l'évaporation, il varie dans le seau. Mais c'est bien plus facile à fabriquer.
• A l'intérieur du bac, dissimulé sous le substrat (généralement sous la cascade) : dans le cas de mon terrarium, il s'agit d'une simple plaque de verre de 12 cm de haut, et de 80 cm de long, coupant le bac en deux à 20 cm de la cascade. Il y a une plaque dessus, pour empêcher la terre de tomber dedans. L'eau tombant de la cascade est recueillie dans ce réservoir souterrain (et invisible), ou se trouve la pompe. L'eau est changée tous les 15 jours. Ce système est bâti sur le même système que le système N°1, mais l'équivalent du seau est dans le bac, et le bassin est posé dessus. C'est le système le plus complexe et le plus dure à entretenir (la pompe est presque inatteignable). Pour l'avoir essayé sur un de mes terrariums, je le déconseille.
La pulvérisation automatique:
Le principe est le même, mais l'eau ne coule pas sur la vitre arrière. Elle retombe en pluie fine (pas en permanence, il faut relier la pompe à une minuterie marche arrêt, pour quelques minutes de pluie quotidiennes, en particulier pour stimuler la reproduction). La distribution d'eau se fait sur le couvercle, par des tuyaux percés, ou des plaques de plastique percées comme un tamis ou l'eau est d'abord envoyée, et dont elle s'écoule en goutte. Il faut alors un double fond au bac, pour recueillir l'eau et la re-pomper. On peut aussi faire un petit trou tout en bas, par où l'eau s’écoulera vers un réservoir extérieur (ou se trouvera alors la pompe).
La pulvérisation manuelle :
Pulvériser une à 2 fois par jour le terrarium avec un pulvérisateur pour plante d'appartement.
Personnellement, j'utilise dans un de mes terrariums une cascade (du plus bel effet, en ardoise recouverte de mousse de java dans laquelle s'accrochent des anubias nana et des Hydrocotyles), avec un arrosage des plantes tout les 15 jours. Dans les 3 autres, je me contente d'un abondant arrosage chaque semaine.
Le terrarium des Dendrobates n'est pas un aquaterrarium. Mais au moins un petit bassin est utile. Les Dendrobates s'y baignent assez souvent.
Les bassins en terrarium de Dendrobates ne doivent pas être très grands ni très profonds : les Dendrobates ne sont pas de bons nageurs, n'ont pas besoin d'eau libre, et risqueraient même de se noyer (la chose est rapportée, mais j'ai des doutes). Même si on peut parfaitement mettre une eau ou elles n'ont pas pied (si celle-ci n'est pas trop étendue et si les animaux peuvent en sortir facilement), on court encore moins de risque en ne mettant qu'un cm d'eau.
Le couvercle du terrarium est indispensable. On a en effet vu que ces grenouilles sont de bonnes grimpeuses. Elles ont d'ailleurs des disques adhésifs au bout des doigts.
Il est préférable que le couvercle soit grillagé. En effet, l'humidité d'un tel terrarium est très forte. A défaut d'aération, tout sera toujours humide, et les vitres toujours embuées. Un bon système consiste à couper 4 tasseaux de 3 ou 4 cm de section, et de les coller à la colle à bois aux dimensions du bac. Il ne reste plus qu’à tendre ce cadre avec un grillage à petits trous (moustiquaire).
En fait, seule la partie du grillage directement au dessus de la vitre avant sert à éviter la
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 9:58

condensation. Une largeur de grillage de 2-4 cm suffisent. Le reste du couvercle peut être non grillagé. Cela maintiendra même mieux l'humidité.
Le cadre de bois du couvercle peut reposer directement sur les parois de verre du bac. Plus le rebord est étroit, plus la montée d'air le long de la parois se fait bien, et moins celle-ci condensera.
Attention à ne pas laisser d'espace entre le bois et le verre. Ces animaux peuvent se faufiler dans de très petits espaces.
Les plantes utilisables dans un terrarium tropical sont nombreuses. Une bonne partie des plantes tropicales qu'on trouve en jardinerie conviendront à un milieu chaud et humide. Demandez aux vendeurs. Les plantes épiphytes (qui poussent sans terre, sur les arbres), ainsi que les broméliacées, sont particulièrement belles.
Une bonne partie des plantes prévues pour l'aquariophilie sont également des plantes palustres, qui supportent parfaitement le mode émergé : mousse de java (avec une humidité très forte), Anubia, Hydrocotyle verticillata, Glossostigma élantoïdes.
Je fait pousser des Anubia nana et des Hydrocotyle verticillata (qui ressemblent à de petits parasols vert tendre) dans la mousse de java qui colonise ma cascade verticale. Malgré l'absence de substrat, les plantes poussent remarquablement bien grâce aux racines toujours dans l'eau qui coule, et les Hydrocotyles se répandent partout grâce à leurs stolons.
Le sol lui-même peut être recouvert de mousse, mais cela n'est pas obligatoire. Quand la mousse se plaît (l'humidité doit être forte, et cela dépend des espèces de mousse), elle colonise tout, même les rochers, et il n'y a jamais besoin de la changer.
Eclairage
Les Dendrobates sont des grenouilles essentiellement diurnes (vivant le jour). Un éclairage est donc le bienvenu. Il est d'autant plus important si des plantes vivantes sont dans le terrarium.
Un tube spécialisé à synthèse de vitamines (avec des UV, donc) semble moins important que pour des reptiles. Par prudence, je mets des tubes « reptiles », des biolux (dont l'indice de rendu des couleurs est de 97% de celui de la lumière du jour) ou des tritons. Je n'ai jamais eu de problème de carence identifié.
Une communication intéressante de Stéphane sur la question des UV :
"par expérience, j'ai remarqué qu'il y avait beaucoup moins de malformations des pattes avant chez les têtards quand les parents sont exposés aux UV. Chose qui m'a été confirmée par des observations sur le terrain d'autres amateurs, notamment avec D.tinctorius qui se rencontre plus facilement dans des endroits ou il y a eu chute d'arbres créant une clairière) et pour D. auratus que l'on trouve fréquemment aux abords des plantations."
Un éclairage uniforme de 10-12 H /J est suffisant. Vivant près de l'équateur, ces grenouilles n'ont pas besoin d'un rythme saisonnier marqué.
Ces animaux vivant en forêt n'ont pas besoin d'un éclairage très fort. Si celui-ci s'avère nécessaire pour vos plantes, multipliez les zones ombragées par des plantes hautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 10:13

[center][b][i]Température
Les Dendrobates viennent de régions tropicales. La température est donc assez uniforme, sans variations trop fortes selon les saisons. On peut fignoler en imitant une saison des pluies, un peu plus froide et humide, mais cela ne semble en rien indispensable. Selon les espèces, et l'altitude ou elles vivent, les auteurs parlent de températures allant de 20° à 30°.
Dendrobates auratus : 24-26°.
Dendrobates azureus : 25-27°.
Dendrobates leucomelas : 25-30°.
Dendrobates ventrimaculatus : 26-30°.
Phyllobates vittatus : 26-30°.
Ces températures sont celles de la journée. Une chute de température de 2-4 ° la nuit permet de se rapprocher du milieu naturel. Elle n'est pas indispensable.
Certains éleveurs maintiennent leurs espèces en permanence à 28-30°, mais ce n'est pas indispensable, et cela semble accélérer le métabolisme, ce qui demande plus de nourriture et abrège sans doute la durée de vie.
Pour le chauffage, le mieux est de mettre un câble sous le substrat ou une plaque sous le terrarium. Il faut y relier un thermostat (placé dans le terrarium) pour régler la température.
N'oublier pas de mettre un thermomètre dans le terrarium.
Exemple d’habitat

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 10:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 10:18

Nourritures
Une thèse faite sur les dendrobates tinctorius, aux Nourragues, en Guyane, indique que l'examen du contenu des estomacs d'un groupe de D.tinctorius a donné les nourritures naturelles suivantes (merci à Stéphane pour l'info) : "Sept groupes ont été identifiés : termites, fourmis, coléoptères, acariens et araignées, larves d'insectes, guêpes, mouches et une catégorie restante."
Concrètement, dans nos régions, tout ce qui bouge et qui est à la taille de la bouche sera accepté. Le problème est que la bouche est très petite. La nourriture la plus fréquemment utilisée : drosophiles (mieux vaut des aptères - sans ailes - si on ne veut pas les voir voltiger dans toute la maison lors des nourrissages), micro grillons, pucerons, plancton de prairies (on passe un coup de filet à maille très fine dans des herbes sauvages, à la belle saison, et on ramasse tout un tas de bestioles de petites tailles), fourmis (diversement acceptées selon les espèces. ), fourmis ailées (bien acceptées), termites (un must, mais pas facile à se procurer, sinon en forêt), teignes de ruches.
La teigne est une excellente nourriture, très utilisée par les éleveurs. Si les bêtes ne sont pas habituées aux teignes, il faut parfois leur apprendre, surtout pour les dendrobates sp au sens stricte. Pour les Epipedobates et Phyllobates, l'apprentissage est plus rapide.
En effet, les animaux du genre "dendrobates" chassent avec la langue, qui se colle sur la proie. Les plus grosses proies peuvent alors les gêner, surtout s'ils ont l'habitude des petites drosophiles. Il faut les habituer avec des petites teignes de 3 mm, et augmenter au fur et à mesure pour arriver à des teignes de 8mm.
Pour les Epipedobates et Phyllobates, ce sont des "gobeurs", avec présence de dents, et ils s'adaptent plus aisément à des proies un peu plus grosses.
Il a ainsi été rapporté sur le forum consacré au Dendrobates que les phyllobates terribilis mangeaient des petits vers de terre, ou des bouts de vers de terre plus gros (les vers de terre sont une excellente nourriture pour les batraciens en général). Pour les Dendrobates sp, même grosses, qui chassent avec la langue, cela semble plus douteux.
Pour l'amateur de base, c'est sans conteste les drosophiles qui sont le plus utilisées. Le débat sur la complémentation des drosophiles avec des poudres vitaminées qu'on trouve dans les magasins de terrariophilie, ou par correspondance, sur catalogue, continue de faire rage. En cas de nourriture variée (droso, plancton, pucerons,...) cette complémentation semble inutile (les besoins en vitamines sont moins forts que chez les reptiles). Pour une mono nourriture à base de drosophiles, c'est plus utile, voir indispensable. Les éleveurs notent des reproductions moins nombreuses et de moins bonnes qualités en cas d'alimentation à base exclusive de drosophiles. Une complémentation est alors un pis-aller. Mais elle a toujours ses opposants.
Des éleveurs comme C. Merminod et Stéphane, qui reproduisent de nombreuses espèces de dendrobates complémentent leurs drosophiles 2 fois par semaine avec des vitamines. Mais ils utilisent quand même d'autres proies. (Ils utilisent SOFCANIS, une poudre vitaminée pour chien, qui se trouve en animalerie. Il utilise le modèle croissance, pour son rapport vitamines / calcium. Environ 60 FF les 400 gr).
Une variété maximale des proies reste cependant idéale pour éviter les carences.
Dans certaines organisations de terrarium, les micro grillons ou les teignes de ruches sont difficiles à utiliser : ces proies s'enfouissent dans le substrat ou s'échappent du terrarium. Un truc donné par Pierre-Yves VAUCHER : il s'agit de placer les proies dans un petit récipient en verre. Elles ne peuvent le quitter, ou du moins difficilement. Voyant leur nourriture à travers le verre, les dendrobates, qui ont des capacités de grimpeuses, ont vite fait d'apprendre à y pénétrer pour se nourrir. Les meilleurs récipients sont d'après Pierre-Yves les pots de crème vanille ou chocolat du super-u, dont le diamètre est de 5cm et la hauteur de 4cm.
Les Dendrobates sont de grosses mangeuses. Il ne faut d'ailleurs pas abuser, car elles ont tendance à l'obésité. Nourrir tous les jours ou tous les deux jours.
Reproduction
Les mâles et les femelles se ressemblent. Les femelles sont en générales un peu plus grosses (à cause des masses ovariennes). La maturité sexuelle est atteinte en 12-18 mois.
Pour certaines espèces, comme D.leucomelas, le mâle chante et se bagarre volontiers avec d'autres mâles. Pour cette dernière espèce, les disques adhésifs des pattes avant des mâles sont plus larges que ceux des femelles (chez les spécimens adultes).
Certains auteurs estiment que la simulation d'une saison sèche avec une humidité en baisse, suivie d'une saison avec une hygrométrie de 100% stimule la reproduction. Mais ce n'est pas strictement indispensable. L'humidité élevée est par contre une condition sine qua non. Des pulvérisations (manuelles ou automatiques) reproduisent la saison des pluies et stimulent les pontes.
Une nourriture particulièrement abondante et surtout variée est également nécessaire pour avoir plus d'oeufs, donnant des têtards en meilleure santé.
Le mâle chante pour attirer la femelle. Il l'attire ensuite jusqu'au point qu'il a choisit pour la ponte. Puis il lui monte dessus pour l'amplexus.
Pour certaines espèces tel D.tinctorius et D. azureus, c'est très souvent la femelle qui vient en premier se frotter au mâle, déclenchant ainsi la parade amoureuse (merci à C Merminod pour l'info).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 10:18

Pontes :
• D.azuréus, D.auratus, Phyllobates vittatus, E. tricolor ou D.leucomelas vont pondre quelques oeufs (peu nombreux : 2 à 10, sauf P.vittatus qui peut pondre 25 oeufs) sur une surface humide (mousse, par exemple ou une petite coupelle en plastique avec quelques gouttes d'eau), généralement à l'abri de la lumière (une noix de coco renversée fait l'affaire), mais pas dans l'eau.
Certains éleveurs (dont moi) laissent les coupelles en plastique totalement sèches (mais l'atmosphères du terrarium est humide), et ne contrôler visuellement les pontes qu'une fois par semaine (à mon avis, il faut le faire au moins 2 fois par semaine, sous peine de se retrouver avec des pontes desséchées). Les oeufs peuvent donc rester au sec quelques jours, sans problème. Mais ils rajoutent un peu d'eau après avoir constaté la ponte. Voir plus bas, dans "gestion des oeufs".
• D. ventrimaculatus pond 10 à 12 oeufs dans l'eau. Il faut donc prévoir plusieurs petits récipients remplis d'eau (tubes de pellicule photo, par exemple).
Il est rapporté par certains que quand elles ont le choix, les dendrobates pondent plutôt en hauteur. Cela a été constaté dans des terrariums ou existent des boites de pétri recouvertes d'une noix de coco, posées au sol, mais aussi des boites de pontes accrochées aux plantes ou au parois du terrarium, à 40-50 cm du sol.
Pour ces dernières boites, on utilise des boites de pellicules photo pour les petites espèces, et des pots de yaourt pour les plus grandes. On peut "habiller" ces pots à l'extérieur (pas à l'intérieur) en les enduisant de colle silicone et en les recouvrant de tourbe ou d'écorces.
Sauf dans les cas rares d'espèces pondant dans l'eau (type ventrimaculatus), les boites de ponte sont vides d'eau, et placées inclinées à 45° dans un endroit pas trop éclairé (pas forcément à l'ombre).
Les grenouilles préféreraient ces lieux de ponte aux boites de pétri. Vous pouvez donc leur proposer les deux.
Prévoyez plusieurs lieux de ponte possibles : les grenouilles ont parfois des préférences incompréhensibles à nos yeux.
Les couples novices peuvent rater quelques pontes, en ne fertilisant pas les oeufs, voire en pondant de la gelée sans oeufs.
Gestion des œufs artificielle :
Au bout d'un jour ou deux (pour être sûr qu'il y a fertilisation - on peut même attendre une semaine), retirer le pondoir ou se trouve les oeufs.
* Certains les placent dans un petit récipient. Le récipient contiendra plusieurs épaisseurs de sopalin, très mouillé, mais pas d'eau libre. Les oeufs sont posés dessus.
* La méthode que j'utilise : le pondoir est rempli d'eau sur 2 mlm : le haut des oeufs doit dépasser IMPERATIVEMENT de l'eau. C'est à mon avis plus simple, et plus sur, puisqu'il n'y a pas à manipuler les oeufs, mais seulement la boite ou ils se trouvent. On change ce fonds d'eau tous les 2 jours.
Remettez tout de suite une boite de ponte : quand elles sont lancées, les femelles peuvent pondre tous les 15 jours.
Dans les 2 cas ci-dessus, laissez les oeufs dans la pénombre (sous un cache en carton, par exemple). Température d'incubation : 20-25° (mieux vaut 22°, à mon avis). Au bout de quelques jours, les oeufs blancs, non fertilisés seront retirés au cuter PRUDEMMENT, pour éviter les moisissures.
Au bout d’une quinzaine de jour, les oeufs sont prêt à éclore. Si vous utilisez ma méthode, il n'y a rien de particulier à faire : l'eau est déjà là. Dans le cas inverse, il faut mettre 1 à 2 mlm d'eau : ils serviront à accueillir les têtards naissants. Après la naissance, les têtards sont maintenus séparés les un des autres (un verre suffit largement pour un têtard) car ils sont parfois cannibales.
Cas particulier à D.ventrimaculatus : les oeufs étant pondus dans l'eau sont directement placés dans des verres séparés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 10:19

• naturelle :
On peut laisser les parents s'occuper de leurs petits. Lorsque les têtards éclosent sur la mousse humide ou ils ont été pondus, les parents les transportent un par un vers des petits récipients remplis d'eau ou ils seront soigneusement isolés : fleurs de broméliacées ou petits récipients (type boite de pellicule photo) placés dans le terrarium. Ces récipients doivent être déjà remplis d'eau. Bien sur, cette eau devra être changée régulièrement. Attention, les parents ne mettent qu'un têtard par récipient. Les têtards en surnombre sont sacrifiés.
• Cas particulier de P.vittatus :
Les têtards ne sont pas cannibales, et peuvent donc être élevés tous ensemble dans un petit aquarium à l'eau fréquemment renouvelée, voir dans le bassin du terrarium ou se trouve les parents.
Quelque soit la méthode, l'eau doit être à 20-25°, pas trop calcaire (mais pas forcément osmosée, contrairement à ce qu'on lit parfois), et changée très souvent (1 fois par jour), en veillant bien à enlever les saletés et la nourriture non consommée qui est au fonds. Les têtards sont surtout carnivores. On les nourrit avec des paillettes aquariophiles (plutôt à base de viande ou de poisson) réduites en poudre, des artémia, du tubifex. Certains utilisent un peu de spiruline ou d'épinard.
La société SERA distribue SPIRULINA, des pastilles enrichies en spiruline et en vitamines pour poissons tropicaux. Cette nourriture (en magasin d'aquariophilie) est parait-il excellente pour les têtards. On leur donne 1 ou 2 petits fragments de pastille, et on les changent toute les 24 ou 48H (merci à Y Mathieu pour l'info).
N'oublier pas de baisser le niveau de l'eau à quelques millimètres au moment de la transformation (risque de noyade) et de mettre un endroit ou la grenouille peut sortir de l'eau. Les grenouillettes ne sont alors plus dans leur verre, mais dans un petit terrarium (très humide), avec leurs frères et soeurs.
Les petites grenouilles sont nourries comme les adultes, mais en privilégiant D.Mélanogaster plus petite. On peut aussi essayer les pucerons. Parfois, il faut même des collemboles encore plus petits. Les jeunes peuvent mettre quelques jours à se nourrir, alors pas de panique s'ils ne mangent pas dès le premier jour de leur sortie de l'eau.
La quantité de nourriture doit être élevée : les animaux doivent baigner dedans. La qualité (variété des proies, complémentation aux vitamines) doit aussi être au rendez-vous. C'est impératif.
Noter qu'il existe des sites Internet ou des éleveurs déclare élever leurs têtards dans des aquariums collectifs, avec des changements fréquents d'eau. Cette méthode inorthodoxe et considérée comme dangereuse serait cependant utilisable, tout en simplifiant l'élevage.
Je confirme, pour avoir essayé, que cela marche pour certaines espèces. Il y a quand même une tendance territoriale et à des agressions. Il faut pour le moins un certain volume, avec des plantes et des cachettes.
Maladies
J'ai peu de données sur ce sujet.
- Nécroses cutanées 1 : "l'application d'une pommade ophtalmique à base de chloramphénicol à assez bien marché sur les problèmes de nécroses cutanées."
- Nécroses cutanées 2 : "ces nécroses se présentent sous la forme de petites ulcérations d'un diamètre de 1mm chez des bufo de petite taille et de 1/4mm chez dendrobates. un autre traitement consiste à :
1/ baigner l'animal dans une solution d'eau tiède avec 1ml de BETHADINE par litre d'eau (c'est un désinfectant des muqueuses); le faire 3 jours de suite. Attention, vous verrez l'animal se frotter avec les pattes arrière car ce produit est un peu irritant pour les batraciens, mais il s'en remet très bien. Je l'ai essayé sur des têtards ayant des mycoses, ils ont tous pelé mais sont tous arrivés à l'age adulte et plus de mycoses ! Ce produit est anti-mycotique, bactéricide et virucide.
2/ pour parfaire le traitement, baigner l'animal durant 5-6 jours dans une solution d'eau dans laquelle on aura rajouté une capsule de TETRACYCLINE. L'avantage des capsules, c'est qu'on peut les ouvrir et que la poudre se dilue bien.
Comme tetracycline, antibiotique à large spectre, efficace aussi pour le red leg [maladie bactérienne qui donne les jambes rouges aux batraciens - NB webmestre], j'utilise de l'ACHROMYCIN, au prix de 50.- les 20 capsules (attention c'est un produit que j'achète en suisse, demander l'équivalent en France). Efficacité garantie !"
- Parasites : Les dendrobates sont sujettes (surtout les animaux sauvages) à des infestations parasitaires intestinales. Symptômes : l'animal mange moins, et/ou se baigne en permanence (il ne le fait que très sporadiquement, normalement). Dès que ces symptômes apparaissent, et sans attendre, même dans le doute, il faut lancer un traitement antiparasitaire. L'idéal est d'utiliser un antiparasitaire en poudre. On saupoudre les proies 1 fois tous les 2 jours pendant 10 jours. On attend 10 jours, puis on recommence un 2ième traitement de 10 jours. Certains font même un traitement prophylactique d'1 seule période de 10 jours tous les 6 mois.
Pour les antiparasitaire à utiliser, voir le chapitre "parasites".
- Carence en calcium (peut être doublée d'une carence en vitamine). Par Baptiste Leroy.
Le calcium est indispensable pour la contraction des muscles.
Symptômes :
les animaux semblent partiellement paralysés. Ils ont du mal à se tenir debout. Leurs pattes arrière peuvent traîner derrière eux. Ils peuvent être agités de spasmes. Ils se déplacent et se nourrissent difficilement.
NB : Ne pas confondre avec des animaux bougeant peu par manque de chaleur (ils se collent alors au substrat si le chauffage est en sous-sol, pour essayer de récupérer de la chaleur).
Traitement :
Placer les animaux dans un bain tiède (25°) leur arrivant à mi-corps. Il faut un récipient dont l'animal ne peut sortir, mais ou l'eau est trop peu profonde pour qu'il se noie. Le bain est composé d'un demi verre d'eau, mélangé à 1 cuillère à café d'une solution vitaminée riche en calcium. Il faut que ces vitamines contiennent plusieurs formes de Calcium différentes. Ceci assure une meilleure assimilation. J'utilise simplement le Reptivit et ça a déjà sauvé plusieurs Dendrobates qui avaient ces symptômes. Un seul bain d'1 demi-heure suffira pour des cas pas trop graves. Plusieurs sur plusieurs jours pour des individus plus atteints.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 10:31

Dendrobates leucomelas


Origine :
Nord-Ouest du Brésil, Venezuela, Guyana, Surinam, entre 50 et 800 m.
Description :
3,5 cm - jaune et noir - Il existerait un morphe beaucoup plus orangé (à moins que cela ne soit lié à des gavages au carotène ?). Par contre, il existe bien une variété verdâtre et une autre à petits points noirs (sans bande).
Reproduction :
Assez simple à réaliser en terrarium.
Dans la nature, le mâle attend la naissance des têtards, puis les portent sur son dos jusqu'à une petite flaque d'eau, généralement peu profonde. Pond 6-8 oeufs.
Photo des morphes

Small Spotted Leucomelas


Small Spotted Leucomelas


Small Spotted Leucomelas


Small Spotted Leucomelas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mar 30 Jan - 10:53

Dendrobates auratus




Origine :
Panama, Nicaragua, Costa Rica et le nord ouest de la Colombie. Introduite avec succès (morphe de l'île de TABOGA- Panama) en 1932 à Hawaï (île d'Oahu).
Description :
3,5-4 cm (parfois jusqu'à 6 cm) - généralement noir et vert ou noir et bleu - les dessins sont très variables selon les origines géographiques (morphes). Certains morphes ont d'autres couleurs. Il s'agit d'une espèce extrêmement diversifiée dans son apparence.
Reproduction :
Assez simple à réaliser en terrarium.
Dans la nature, le mâle attend la naissance des têtards, puis les portent sur son dos jusqu'à une petite flaque d'eau, généralement peu profonde. Pond une dizaine d'oeufs.
Photo des morphes


Small Spot Auratus


Blue and Black Auratus


Panamanian Blue and Bronze


Bronze Auratus


Costa Rican Green & Black


Kahlua and Cream


White Auratus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mer 31 Jan - 12:36

Dendrobates azureus



Origine :
Région frontalière du Brésil et du Surinam (sud-est).
Description :
bleu (clair sur le dos, foncé sur le ventre et les pattes) avec des taches noires. Un seul morphe, même si d'un individu à un autre, la proportion de noir peut un peu varier. 4-4,5 cm. Il s'agit d'une espèce particulièrement grande, très proche de D tinctorius. Certains pensent d'ailleurs qu'il ne s'agit que d'une sous-espèce de D tinctorius. Les croisements sont effectivement possibles avec cette espèce.
Reproduction :
Assez simple à réaliser en terrarium
Dans la nature, le mâle attend la naissance des têtards, puis les portent sur son dos jusqu'à une petite flaque d'eau, généralement peu profonde. Pond 2 à 4 oeufs dans la nature, mais jusqu'à 8 en terrarium.
Photo des morphes


Azureus


Sky Blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mer 31 Jan - 13:03

Dendrobates tinctorius



Origine :
Nord-Est du Brésil, Surinam, Guyana et Guyane Française. Cette origine rend cet animal interdit sur tout le territoire français, comme tous les batraciens ou reptiles Français. Mais l'animal est autorisé à la vente dans tout le reste de l'Europe ou de l'Amérique du Nord.
Description :
Il y a de nombreux morphes (une vingtaine), chacun lié à une origine géographique particulière. Un morphe ressemble beaucoup à D azureus, quand d'autres sont à dominante jaune ou blanche. La taille de 4-5 cm, parfois même 6 cm, qui en fait la plus grande des Dendrobates, est cependant caractéristique de tous les morphes.
Reproduction :
Assez simple à réaliser en terrarium. C'est d'ailleurs une des espèces les plus répandues chez les éleveurs.
Dans la nature, le mâle attend la naissance des têtards, puis les portent sur son dos jusqu'à une petite flaque d'eau, généralement peu profonde.
Photo des morphes


Alanis


Infra-Alanis


Bakhuis


Brazilian Yellowhead


Cayenne


Citronella


Regina Juvéniles


Regina


Green Sipaliwini


Koetari River


Lemon Drop


Lorenzo


New River


Patricia


Giant Orange


Pallid


Pallid/Cayenne


Surinam Cobalt


Saul Yellowback


Table Mountain


True Sipaliwini Savannah


Yellow Sipaliwini River


blue Sipaliwini


Saul yellohead


Weygoldt


Lemon Drop Bloodline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mer 31 Jan - 13:08

Dendrobates ventrimaculatus



Origine :
Amazonie Péruvienne, Equatorienne et régions limitrophes du Brésil et de la Colombie. Vit aussi en Guyane française. Cette origine rend cet animal interdit sur tout le territoire français, comme tous les batraciens ou reptiles Français. Mais l'animal est autorisé à la vente dans tout le reste de l'Europe ou de l'Amérique du Nord. Taille : 1,2-2 cm.
Cette espèce étaient il n'y a pas si longtemps classée dans l'espèce quinquevittatus. Elle en a été retirée, mais certaines difficultés de distinction subsistent entre ventrimaculatus, quinquevittatus et amazonicus.
Description :
Noir avec des lignes jaunes (dessins très variables), les pattes et le ventre sont bleu turquoise maculés de tâches noires. Aiment bien l'altitude et l'escalade.
Reproduction :
Difficile. La ponte (quatre à dix oeufs noirs) à lieux dans l'eau contenue dans un tube photo ou dans une Bromélia.
Dans la nature, le mâle attend la naissance des têtards, puis les portent sur son dos jusqu'à une bromélia contenant de l'eau, ou jusqu'à une petite flaque d'eau, généralement peu profonde. Le nourrissage des têtards par la mère avec des oeufs non fécondés n'est pas avéré, et n'est en tout cas pas indispensable, ce qui augmente les chances de succès en captivité.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Mer 31 Jan - 13:15

Dendrobates galactonotus



Origine :
Centre Est du Brésil.
Description :
Ventre et pattes noirs - Le dos est rouge, brun, orangé, blanc ou jaune. 4 à 4,5 cm.
Reproduction :
Assez simple à réaliser en terrarium.
Dans la nature, le mâle attend la naissance des têtards, puis les portent sur son dos jusqu'à une bromélia contenant de l'eau, ou jusqu'à une petite flaque d'eau, généralement peu profonde. Pond une dizaine d'oeufs.
Photo des morphes


Yellow


Orange


Yellow-Orange


Red


Golden


Koi


White - Koi Juvéniles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Ven 2 Fév - 6:16

Dendrobates reticulatus



Origine :
Plaine du bassin de l'Amazone.
Description :
Dos orange à rouge. 1,8 cm maximum pour la femelle, 1,1 à 1,3 cm pour le mâle. H Divossen rapporte comme habitat des zones ouvertes très lumineuses et très chaudes : 25-26° le matin, et 30° l'après-midi. Animal assez fragile en captivité. Peu recommandé à des éleveurs insuffisamment expérimentés. Monte peu en hauteur. Plutôt terrestre.
Reproduction :
Très difficile en captivité.
Dans la nature, le mâle attend la naissance des têtards, puis les portent sur son dos jusqu'à une bromélia contenant de l'eau, ou jusqu'à une petite flaque d'eau, généralement peu profonde.
La ponte (deux à dix oeufs) à lieux dans l'eau contenue dans un tube photo ou dans une Bromélia. Les têtards sont nourris classiquement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Ven 2 Fév - 6:18

Dendrobates granuliferus



Origine :
Sud-Ouest du Costa Rica, du niveau de la mer à 700 m. d’altitude.
Description :
C'est un très proche parent de D pumilio. Couleurs : dos rouge (parfois bleu verdâtre) parsemé de pointillés jaunes pâle. Les pattes et l’abdomen sont marbrés de dessins bleu et noir. La peau du dos a une apparence granuleuse.
Reproduction :
Difficile, voir très difficile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Ven 2 Fév - 6:24

Dendrobates histrionicus



Origine :
Ouest de la Colombie et nord-ouest de l’Equateur, du niveau de la mer à 1000 m. d’altitude.
Description :
La description est très difficile tant cette magnifique espèce est variable dans son apparence selon les sites. Brun et noir avec des taches rondes (bleu, vertes, jaunes ou rouges), quelques fois mouchetées ou lignées. 3,5 à 6 cm. Pas très facile à acclimater.
Reproduction :
Difficile en captivité.
Dans la nature, le mâle attend la naissance des têtards, puis les portent sur son dos jusqu'à une bromélia contenant de l'eau, ou jusqu'à une petite flaque d'eau, généralement peu profonde.
Cette grenouille fait partie des espèces dont les têtards ne mangent que des oeufs non fécondés. Dans la nature, la femelle pond un oeuf fécondé dans une broméliacée contenant un petit réservoir d'eau. Puis la femelle revient régulièrement pour pondre un oeuf non fécondé dans le réservoir. Ces oeufs sont la seule nourriture du têtard. En captivité, on peut faire pondre la femelle dans une petite boite de pellicule photo accrochée sur une paroi du terrarium, avec quelques cm d'eau dedans. Le nourrissage par la femelle est cependant aléatoire. En toute hypothèse, même une réussite ne porte que sur un nombre très restreint de têtards.
Photo des morphes


Red Headed


grey and orange


Blue


Yellow spotted


Bulls Eye


Ecuadorian


Red with Yellow Legs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Ven 2 Fév - 6:35

Dendrobates pumilio



Origine : Nicaragua – Costa Rica et Panama, du niveau de la mer à1000 m.
Description : Coloration : extrêmement variable selon les zones d'origines. Le morphe le plus répandu est rouge, parfois parsemé de points noirs, avec des pattes bleu foncé et noir. Mais il existe bien d'autres morphes. Taille : 2,4 cm. Semble apprécier une lumière forte.
Reproduction : Difficile. Les pontes sont faites sous des demi noix de coco, ou sur des feuilles de broméliacées. Le mâle humidifie la ponte. Dans la nature, le mâle attend la naissance des têtards, puis les portent sur son dos jusqu'à une bromélia contenant de l'eau, ou jusqu'à une petite flaque d'eau, généralement peu profonde. Un têtard par réservoir d'eau, exceptionnellement 2. Les têtards en surnombre par rapport aux points d'eau disponibles sont sacrifiés.
Le nombre d'oeufs pondus dépend des variétés régionales, mais peut atteindre 18 oeufs.
Cette grenouille fait partie des espèces dont les têtards ne mangent que des oeufs non fécondés. La femelle vient pondre dans le réservoir des petits des oeufs non fécondés.
L'élevage artificiel a été tenté avec des bouts d'oeufs de poule ou du fromage, avec un succès limité. On peut par contre utiliser des oeufs d'autres espèces de Dendrobates. Cela implique d'avoir un ou plusieurs couples d'une espèce très prolifique, type E tricolores, qui pond tous les 10-15 jours. Les oeufs distribués doivent être libérés de leur gélatine (source H Divossen).
Laisser la femelle s'occuper de ses petits est plus simple, encore qu'assez aléatoire.
Photo des morphes


Blue


Jeans Bastimentos


Gold Dust Bastimentos


Bri Bri


Green


Bocas


Costa Rican Blue Jeans


Costa Rican Black Leg


Male Costa Rican


Costa Rican Limon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Ven 2 Fév - 6:37

Phyllobates vittatus



Origine :
Ouest du Costa Rica
Description :
Noir avec des lignes orange ou rouges. Pattes et ventre sont vert tachetés de noir. Taille : 2,5 à 3 cm.
Reproduction :
Assez simple à réaliser en terrarium.
Dans la nature, le mâle attend la naissance des têtards, puis les portent sur son dos jusqu'à une petite flaque d'eau, généralement peu profonde. C'est un des animaux les plus prolifiques, avec une vingtaine d'oeufs. Seule particularité : les têtards ne sont pas cannibales, et on peut très bien les élever en groupe, dans un petit aquarium.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Sam 3 Fév - 3:38

Phyllobates bicolor



Origine :
Une petite région en Colombie (autour de la ville de santa Cecilia).
Description :
Dominante jaune, avec un ventre noir. Les pattes peuvent tirer sur le jaune ou le verdâtre. C'est un animal assez toxique dans la nature, mais les souches captives ont perdu leur dangerosité.
Reproduction :
Assez simple à réaliser en terrarium
Dans la nature, le mâle attend la naissance des têtards, puis les portent sur son dos jusqu'à une petite flaque d'eau, généralement peu profonde. Une douzaine d'oeufs. Seule particularité : les têtards ne sont pas cannibales, et on peut très bien les élever en groupe, dans un petit aquarium.


Yellow P. bicolor


Orange P. bicolor

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Sam 3 Fév - 3:44

Phyllobates terribilis



Origine : Colombie
Description : ressemble beaucoup à P.bicolor, mais est entièrement jaune. Il existe un morphe "mint", qui est vert-de-gris. C'est un animal très toxique dans la nature, mais les souches captives ont perdu leur dangerosité.
Reproduction : Assez simple à réaliser en terrarium. Très prolifique : jusqu'à 30-40 oeufs par ponte.


Mint


mint juvénile


Gold


orange


yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
arcko
Admin


Nombre de messages : 303
Age : 35
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: DENDROBATE   Sam 3 Fév - 4:09

Epipedobates tricolor



Origine :
Equateur
Description :
Petite grenouille rouge claire (ou marron, moins joli) rayée (dans le sens de la longueur) de blanc, ou de vert pâle. Soit 7 morphes en tout. Taille : 1,5 à 2,5 cm.
Reproduction :
Assez simple à réaliser en terrarium. C'est d'ailleurs une des espèces les plus répandues chez les éleveurs.


Santa Isabella


maraspunga


salvias


Pasaje


highland morph
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lezoodeszanimaux.goodbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DENDROBATE   Aujourd'hui à 19:22

Revenir en haut Aller en bas
 
DENDROBATE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dendrobate auratus
» terra dendrobate
» cherche fiche dendrobate azureus
» Alimentation dendrobate
» lumiére pour dendrobate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les zanimaux :: LES AMPHIBIENS :: FICHE D'ELEVAGE-
Sauter vers: